Attrapez Jésus !

L’application Pokémon Go, qui a fait sortir dans les rues des millions de personnes à travers le monde à la recherche de Pokémons virtuels, a embaumé l’été 2016 d’un parfum d’insolite. Un précédent billet du CROIR a d’ailleurs été consacré à cette mode et à ses origines religieuses. Or, croiriez-vous qu’il existe depuis peu une application censée permettre de capturer des personnages religieux catholiques ?

L’application Follow Jesus Christ Go a été produite par la Fondation Ramon Pané, dont les quartiers généraux se trouvent aux États-Unis (archidiocèse de Miami) et au Honduras (archidiocèse de Tegucigalpa). Derrière cette fondation, on trouve une équipe internationale catholique destinée à soutenir les diocèses, les conférences des évêques et les mouvements de l’Église catholique dans leur tâche de formation des jeunes. Cette équipe, qui promeut la nouvelle évangélisation, est également responsable du projet « Cristonautas », qui propose une expérience d’évangélisation en ligne. Ce qui incite cette équipe à travailler aussi fort sur ce projet, c’est qu’elle est convaincue que les Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ), qui doivent avoir lieu à Panama en janvier 2019, seront une occasion unique de lancer l’application et d’y intéresser les jeunes.

Follow Jesus Christ Goest un jeu éducatif qui s’inspire explicitement du jeu Pokémon Go et souhaite surfer sur son succès planétaire. Le public visé, ce sont les jeunes. Les responsables du projet savent que les jeunes ne sont jamais loin de leur téléphone intelligent et font l’hypothèse que la meilleure façon de les atteindre est de passer par une application. Follow Jesus Christ Go se propose d’évangéliser ces jeunes et de leur apprendre les rudiments du catholicisme sur un mode ludique et interactif. La production de l’application est l’œuvre de quarante-trois concepteurs, ingénieurs, théologiens, experts en Bible et en histoire de l’Église. Elle a requis un budget de cinq cent mille dollars et environ trente-deux mille heures de travail. L’application est déjà disponible depuis octobre dernier sur les systèmes Android et iOS. Actuellement, seule la version espagnole est accessible gratuitement. Les versions anglaise, italienne et en portugaise le seront très bientôt.

Follow Jesus Christ Gofonctionne par géolocalisation, exactement comme Pokémon Go. Avant de commencer à jouer, chaque joueur doit s’inscrire, puis créer son propre avatar. Ce n’est qu’après que l’on peut sortir dans les rues. Le jeu consiste à attraper des saints, à traquer des personnages bibliques et à constituer des équipes d’évangélisation. Au fil de leurs recherches en pleine rue, les joueurs peuvent croiser par exemple la route de Moïse, celle de Marie, celle de l’apôtre Thomas, et se voir suggérer certaines formes de dévotion. Les plus chanceux peuvent même découvrir Jésus. Les personnages rencontrés leur posent des questions sur des thèmes religieux ou spirituels. Par exemple, il se peut qu’un joueur croise Moïse et que celui-ci lui demande : « Est-ce moi qui ai dit : “Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?” » Le défi du joueur consiste à répondre correctement. Certains avantages sont offerts au joueur qui a la bonne réponse : il se peut que le saint personnage vienne rejoindre l’équipe virtuelle de ce joueur, qu’il gagne des points, ou encore qu’il puisse ainsi se procurer l’eau et le pain virtuels nécessaires à la survie de ce saint. De plus, lorsqu’un joueur passe près d’une église, l’application peut lui suggérer de faire une prière. S’il est tout près d’un hôpital, elle peut lui suggérer une œuvre caritative : « Pourquoi ne pas rendre visite à un malade et prier pour lui ? », ou « Veux-tu faire directement un don via Follow JC Go ? ».

Depuis son lancement, les réactions à ce jeu ont été diverses. Le pape François, sans être un joueur actif, s’est dit favorable à une telle initiative et s’est même dit « fan » du jeu. Certaines personnes louent l’idée de vouloir rejoindre les jeunes là où ils sont en utilisant une application qu’ils connaissent bien. Il y a aussi des sceptiques qui doutent des résultats que l’on peut ainsi obtenir. Ces gens ne sont pas convaincus qu’une application calquée sur Pokémon Gopuisse avoir pour effet de rendre la religion, en l’occurrence l’Église catholique, plus attrayante. Ils s’interrogent aussi sur la possibilité pour Follow Jesus Christ Gode contribuer à propager la foi ou à attirer les jeunes à l’Église. On critique en particulier l’idée que Pokémon Gopuisse avoir servi de modèle à ce nouveau jeu. On se demande quelle sorte de spectacle donne un joueur qui mobilise le trafic pour « attraper un saint Antoine, qui est là-bas, juste au coin de la rue, “toujours plus près de toiˮ ». Ceux qui se souviennent du jeune blogueur russe qui a été condamné à trois ans et demi de prison pour avoir joué à Pokémon Godans une église, se demanderont si cette démarche est vraiment imitable…

Avec l’avènement de Follow Jesus Christ Go, le religieux peut-il devenir plus ludique ? Après l’application Confessionqui permet de se confesser à travers son téléphone (un prêtre dans votre poche !) ou Godblessyoooù vous prenez une photo, la bénissez en faisant une croix sur votre téléphone et l’envoyez à vos proches, on peut se demander si la technologie est vraiment un moyen de se rapprocher de Dieu ou si l’on ne se sert pas alors de Dieu que comme un simple objet de divertissement. Après Angry Birds, faut-il imaginer un Angry Gods ?

Pour en savoir davantage :

Herzog, Charlotte. « Follow JC Go, l’application qui chasse les saints », Le Monde, 26.10.2018, https://www.lemonde.fr/big-browser/article/2018/10/26/follow-jc-go-l-application-qui-chasse-les-saints_5375205_4832693.html, consulté le 2 novembre 2018.

Manens, François. « On a joué à Follow Jesus Christ Go, l’app d’évangélisation qui a coûté 440 000 € », https://www.numerama.com/tech/435797-on-a-joue-a-follow-jesus-christ-go-lapp-devangelisation-qui-a-coute-440-000-e.html, consulté le 2 novembre 2018.

Attrapez_Jésus! (PDF)

Follow Jesus Christ Go

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *