Fêtes


D’où nous est venue l’Halloween ?

Chaque année, le 31 octobre, et cela depuis seulement quelques décennies, nous sommes amenés, bon gré mal gré, à fêter l’Halloween. Au Québec, c’est une coutume relativement nouvelle, sauf peut-être dans certains milieux irlandais. Cette fête arrive à une période d’accalmie au plan commercial. Et, comme par hasard, ce sont les supermarchés qui nous inondent de produits spécialisés, particulièrement alléchants pour les enfants. Par son côté étrange et mystérieux, cette fête a vite déclassé la Toussaint et la Commémoration des défunts à laquelle la liturgie chrétienne nous avait habitués.


 Que sait-on des festivités de Noël ?

Chaque année, le 25 décembre, par habitude, nous célébrons Noël. Dès la mi-novembre, les sapins de Noël apparaissent, et avec eux résonnent les chants traditionnels. Comme pour l’Halloween, les supermarchés profitent de l’occasion pour revêtir leurs plus beaux atours, et titiller les consommateurs en foisonnant de suggestions de cadeaux. Plus ou moins consciemment, nous cédons tous à l’ambiance bon enfant et enjouée de cette fête, sans prendre le temps d’y réfléchir et de nous questionner sur l’origine de ces festivités.


 Chandeleur : la recherche historique stagne

Pour plusieurs, la chandeleur est d’abord et avant tout synonyme de crêpes, reléguant l’aspect religieux de la fête de la Présentation de Jésus au temple au second rang. C’est en se penchant récemment sur les origines, les développements de cette fête et les rites qu’on y associe que le professeur Philippe Roy-Lysencourt, spécialiste en histoire du christianisme à la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université, a constaté que la recherche historique bat de l’aile sur cette question. Portrait d’un terrain de recherche en attente d’être labouré.