Mythe, rite…


Pourquoi parler de « mythe » dans l’étude des religions

Ce petit texte propose une définition du mythe et l’illustre à partir d’une interprétation mythique de trois histoires connues : le récit hindou du soulèvement du mont Govardhana par Kṛṣṇa, les récits chrétiens de la transfiguration de Jésus et de la tempête apaisée. Il se termine par l’interprétation d’un mythe contemporain, le récit d’une vision obtenue par Shirley MacLaine.


De l’abus du sacré dans l’étude des religions de l’Inde

On s’imagine parfois que, pour aborder les religions d’un point de vue scientifique, il faut nécessairement les faire entrer à l’intérieur de l’opposition sacré / profane. Comme si l’approche scientifique des religions débutait par l’établissement de cette opposition universelle censée permettre de décoder tous les discours religieux de l’humanité. Le but de ces quelques pages est de faire comprendre comment on en est arrivé à utiliser pour les religions de l’Inde des catégories qui n’appartiennent pas, à proprement parler, à cet univers culturel.


Quelques réflexions autour du nouveau programme de culture religieuse dans les écoles du Québec

Texte non publié d’André Couture, se proposant entre autres de définir le champ des sciences des religions et de présenter quelques méthodes utilisées dans ces sciences, de façon à aider l’enseignant qui désire apprivoiser ce domaine.


Le syncrétisme ou la revendication d’une religion pure de tout amalgame
La leçon inaugurale 2013 – Faculté de théologie et sciences religieuses – André Couture

Lors de la journée de la rentrée de la faculté de théologie et de sciences religieuses le 11 septembre 2013, le professeur titulaire et responsable facultaire du CROIR André Couture a offert la leçon inaugurale intitulée « Le syncrétisme ou la revendication d’une religion pure de tout amalgame ».


La règle d’or, ou « Ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fasse »

Il est plus facile d’affirmer que beaucoup d’éthiques, issues de traditions religieuses différentes, ont retenu cette fameuse règle d’or que de citer les textes qui en font mention. Et même lorsque l’on cite les bons textes, il est encore plus difficile de s’en procurer une traduction exacte et d’en donner une référence précise qu’il soit facile de retrouver. Ce document tente de réunir les citations les plus courantes. C’est une tâche d’autant plus urgente que les citations et les références découvertes sur plusieurs des sites web consultés sont approximatives.