Sacré végé-burger !

Il a fallu bien du temps et des expérimentations pour que les végétariens aient sur le marché une aussi grande sélection de produits sans viande. L’histoire de la création de ces nouveaux produits regorge de faits inusités. L’anecdote la plus succulente est sans doute celle qui se cache derrière l’invention des végé-burgers. Croiriez-vous que ces végé-burgers aient une origine religieuse ?

En effet, l’Église adventiste du septième jour, un mouvement de réveil protestant né dans la deuxième moitié du XIXe siècle, cherchait à créer les conditions idéales pour le retour du Christ annoncé dans la Bible (d’où son nom d’« adventiste », du latin adventus qui signifie « avènement », « venue »). S’inspirant des visions d’Ellen White, sa fondatrice, l’Église adventiste pense que le croyant doit chercher à glorifier Dieu dans son corps. C’est pour cela qu’on y met l’accent sur la santé des fidèles et qu’on y encourage notamment le végétarisme. Les adventistes enseignent que Dieu a énoncé ce principe de santé comme étant l’idéal dès la création du monde. En Genèse 1,29, Dieu dit : « Je vous donne toute herbe porteuse de semence sur la terre, et tout arbre fruitier porteur de semence ; ce sera votre nourriture. »

John Harvey Kellogg, bien connu en raison des céréales auxquelles lui et son frère cadet Will Keith Kellogg ont donné leur nom, était un avocat spécialiste de la santé et un adventiste convaincu. À l’origine, il avait proposé aux résidents de sa ville natale de Battle Creek, au Michigan, de consommer des substituts de viande dans le but de suivre un régime végétarien sans développer de carences alimentaires. Après de nombreuses tentatives pour créer le produit idéal, John Harvey Kellogg arriva à la fabrication d’un aliment commercialisé sous le nom de Protose, principalement constitué de blé, d’arachides et de soya. Il s’agissait là d’une percée dans le domaine des substituts de viande, et une petite révolution pour l’époque. Des contemporains adventistes de Kellogg ont par la suite décidé de transformer la protéine ainsi découverte afin qu’elle ressemble davantage aux burgers que nous connaissons aujourd’hui. Pour y parvenir, ils employèrent par exemple des assaisonnements similaires à ceux utilisés pour la viande.

Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis l’invention de John Harvey Kellogg. D’autres compagnies ont mis sur le marché des variations de ce substitut de viande. Il n’en demeure pas moins que l’histoire du végé-burger est étroitement liée à un mouvement religieux. De nos jours, d’autres substituts à la viande sont également offerts dans de grandes chaînes de restauration rapide. Gageons que vous aurez une pensée pour les Adventistes du septième jour la prochaine fois que vous croquerez dans un végé-burger !

Pour en savoir plus :

mcdonalds-burger-vegetarien


Sacré végé-burger !
 (PDF)

Source de la photo :
http://static.mmzstatic.com/wp-content/uploads/2014/02/mcdonalds-burger-vegetarien.jpg

Une réflexion au sujet de « Sacré végé-burger ! »

  1. Liliane

    Oui! certain! j’aurai une pensée pur nos frères Adventistes quand je mangerai  »vegé  » tout court. Et les céréales Kellogs…
    Et c’est vrai que la Genèse nous invite à manger les fruits et les végétaux.
    Intéressant!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *